Maryvonne de SAINT PULGENT

 

 

Elue membre d’Honneur de notre Académie le 3 mars 2020.

 

 

Née à Châlons-sur-Marne, elle fait des études de lettres et poursuit à l’Institut d’Etudes politiques de Paris, puis à l’Ecole nationale d’administration mais aussi au Conservatoire national supérieur de musique et de danse où elle obtient un premier prix de piano.

Conseillère au tribunal administratif de Paris (1976-1986), Maître des requêtes au Conseil d’Etat (1986-1998), Conseiller d’Etat depuis 1998, Directrice du Patrimoine au ministère de la culture (1993-1997), Directrice de la Caisse nationale des monuments historiques et des sites (1994), présidente depuis 2007 du Comité d’histoire du ministère de la culture.

Elle a été présidente du conseil d’administration du théâtre national de l’Opéra-comique, présidente du conseil d’administration de l’Institut géographique national, membre du conseil d’administration de l’Etablissement public du Musée d’Orsay et du Musée de l’Orangerie. Elle est depuis juin 1993 membre correspondant de l’Académie des beaux-arts. Elle a été chargée de cours à Sciences Po et à l’Ecole supérieure de commerce de Dijon, professeur associé de musique et musicologie à l’Université Paris IV Sorbonne. Elle est depuis 2008, professeur associé à mi-temps à l’Université d’Aix-Marseille et préside depuis avril 2015 le conseil d’administration de l’Institut d’études politiques d’Aix. Elle préside également l’Institut d’Enseignement Supérieur de la Musique Europe et Méditerranée (IESM).

Depuis 2005, elle est présidente de la Fondation des Treilles. Elle a été éditorialiste à l’hebdomadaire Le Point et elle est chroniqueuse et productrice sur France Culture.

Commandeur de l’Ordre de la légion d’Honneur, Commandeur de l’Ordre national du mérite, Commandeur des Arts et des Lettres.

ŒUVRES :

 La jurisprudence communale, 1979.

 George Gershwin (en coll. avec Denis Jeambar), 1982.

 Le syndrome de l’opéra, 1991.

 Le gouvernement de la culture, 1999.

 Culture et communication, les missions d’un grand ministère, 2009.

 L’Opéra-Comique, le Gavroche de la musique, 2010.